Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 avril 2010 6 03 /04 /avril /2010 05:20

        Et alors : j'ai passé hier tout un après-midi béni à jardiner au soleil , à bêche-que-veux-tu  sous un ciel bleu pimpant : désherbage - pas trop difficile à cause des pluies récentes , la terre était parfaite , ni trop glaiseuse ni trop dure ; puis , encore des mises en place au jardin -du-milieu ,  car  cette année m'avait pris  une espéce de folie des glaïeuls , j'en avais commandé chez Bakker , j'avais eu ensuite quelques  faiblesses devant les promotions de Cora ,  et puis France vient de m'en donner toute une série .Chaque fois c'est pareil , quand j'ai un catalogue de jardin entre les mains  une crise  de boulimie me submerge . Ensuite , après le plaisir de l'ouverture du carton plein de bulbes , un paquet cadeau rien que pour moi ,  je cherche désespérément l'endroit où je pourrai les caser  à la satisfaction de toutes les parties concernées   . Mais ... cet hiver toutes les lavandes anglaises sont mortes , ainsi que les lantanas , hélas : trop de pluies violentes , le froid inhabituel , et puis la neige il y a trois semaines .  Ce qui fait de la place , le malheur des uns .. Rien de tel qu'un jardin pour apprendre à accepter le rythme de la vie et de la mort . 

           Et alors ...   le bonheur : tout le pré est couvert de pâquerettes , comme saupoudré d'une neige tiède d'un genre un peu particulier ;   le cerisier est en fleurs , les lilas en boutons  , les jonquilles blanches ondulent gracieusement au moindre souffle  , les jacinthes bleues et jaunes et les  giroflées ravenelles embaument  abritées par le demi-cercle  optimiste des buissons , jaune d'or et rose chaud , de  forsythias et cognaciers du Japon    . Certes , au potager  mes semis de haricots ont l'air de végéter désespérément malgré la protection du voile d'hivernage ; peut-être que Dominique a raison  , qui m'a dit que j'avais semé trop tôt ... Dominique vient une fois tous les quinze jours , ces temps-ci , nous aider : faucher aux endroits où l'herbe est haute , tailler les oliviers , élaguer les pins qui ont souffert   . En général , je lui interdis jalousement le  potager et au jardin de fleurs , malgré que j'ai du admettre qu'il s'y connaissait autant que moi - et même plus , quelquefois : en ce qui concerne les légumes sauvages il est imbattable , et je lui ai personnellement confié la tache délicate de tailler mes trois pieds de vigne , devenus complétement échevelés grâce à mes soins incompétents . Mais  comme d'habitude , oignons et ail me donnent bien des satisfactions , ils poussent avec énergie - curieux tout de même , que je sois incapable de les planter en ligne bien droite , mais ça n'est pas si grave . Et puis , pour clore ce parfait après-midi ,  la visite de France , apportant un de ses merveilleux paniers ,  dont les teintes  , rouges un peu fanés , jaunes  doux , roses , mauves et verts amande , réchaufferont la cuisine du bas , un peu sombre quand il fait gris .

       Et alors , au fil des jours et du présent français - bientôt deux mois que je suis rentrée de Chennai - l'envie d'évoquer les souvenirs du Tamil Nadu s'effiloche et s'étire ...

      Et alors : j'ai eu peu de temps pour aller  sur Internet en ce moment , si je regarde mon courrier , je ne fais pas mon blog , et  je n'ai pas lu les blogs des copines , encore moins certains qu'on m'a recommandé et qui me paraissent intéressants

            Et alors , je n'ai pas de lumières nouvelles sur les va et vient des auxiliaires de vie chez ma maman , sur la fiabilité de l'entreprise qui s'en occupe , mais j'ai écrit , en faisant à la pointe du mieux du mieux  que je pouvais faire , et ça m'a pris du temps et de l'énergie et j'ai pesé  chaque mot ,  un témoignage , qui  servira , j'espère , à dédramatiser quand tout ce monde ira devant les prudhommes .  

               Et alors , au fil de la fatigue et déprime qui me donnent rendez-vous à chaque réveil en ce moment , et s'effilochent au fur et à mesure que j'écris ( pas le temps pour la peinture , mais je sens que ça va être nécessaire ...) ; et la fatigue revient , toute seule cette fois , tous les soirs  ...  je comprends que  j'ai encore tendance à replonger dans les  mécanismes d'une enfance vampirisée , quand toute la famille était perpétuellement mobilisée  pour que maman se sente bien ... La grande fille que je suis maintenant sait qu'il faut  que je sois ( orth. ? conseil bienvenu ! ) sur mes gardes pour ne pas retomber dans ces errements  .                   Ordonnance de moi pour moi : jardiner , jardiner , jardiner ...  Aujourd'hui , balade à Anduze et à St Jean du Gard pour voir les copines ... Demain : là je crains , malheur , qu'est-ce qui m'a pris d'inviter maman pour Pâques , alors que je n'en peux déjà plus d'avoir eu la charge de ses affaires tous le mois de Mars   ? oui,  mais j'ai pensé  qu'elle aurait plaisir à voir mon jardin , mauvaise fille qui laisse sa mère seule le jour de Pâques ... misère ,  pourvu qu'il ne pleuve pas ... La semaine prochaine , vacances complétes : cinq jours à Paris . Hermione va être chez quelqu'un de confiance , bien sur , mais je commence déjà à m'inquiéter ...  

 

        Mais j'allais oublier le principal :

                                                            Les huppes sont de retour  ! Bienvenues , bienvenues !

commentaires

regine 06/04/2010 07:49


hello!
qd puis-je venir voir ton jardin? je sens les parfums se mêler ansi que les couleurs...
le mien est minable,mises à part les jacinthes.
il gèle encore parfois le matin
à bientôt.


Croc 04/04/2010 09:15


quand donc cesseras tu de te créer des motifs d'inquiétude ? hermione sera très bien, et tu le sais ! bonnes pâques......


Présentation

  • : Le blog de Prune Cherchequoi
  • Contact

Recherche

Liens